jean Cocteau, sur le fil du siècle

Figure majeure de la vie culturelle de son temps, Cocteau traverse toutes les péripéties et incarne toutes les contradictions. Au delà de l'image de touche à tout, cette exposition met en valeur une personnalité artistique complexe. Poète, écrivain, critique, mais aussi cinéaste, dessinateur, acteur de la scène musicale française, il déploie des années 10 aux années 60, une activité diverse et féconde.

L'oeuvre polymorphe de Cocteau semble sans mystère, à la mesure d'une image publique qui  masqua souvent une personnalité novatrice et parfois radicale. L'artiste aborde toutes les disciplines: peinture, sculpture, dessin, céramique,cinéma, théâtre, prose romanesque, poésie versifiée, chanson, danse... Il est le pôle inversé de Marcel Duchamp, son contemporain: à peu d'années près, l'un décide de ne plus " toucher à rien" quand l'autre décide de " toucher à tout".

Fasciné par les contraires non résolus, Cocteau est simultanément moderne et néo-classique, révolutionnaire et réactionnaire. il se fait promoteur du jazz, du cinéma et de l'abstraction plastique; il fait habiller Antigone par Chanel et  parraine le premier festival de Cannes.

Il s'agit donc,avec Cocteau de dire un autre aspect de l'art du XXème siècle, siècle qui fut plutôt marqué par le minimalisme des avant-gardes, par les tendances de la figuration vers l'abstraction.

Cocteau représente précisément une posture d'artiste exactement contraire à ces trais qui paraissent qualifier l'art moderne. Il aime, défend et illustre le merveilleux, s'émerveille du féerique, ne craint pas certaines retombées romantiques et symbolistes, défend un retour vers l'antique comme un paradoxal anti-académisme, mais se détourne de la psychanalyse, ne craint pas le lyrisme, s'amuse et caricature la géométrisation des formes généraslisées de la modernité.

De manière inattendue, Cocteau rencontre aujourd'hui une actualité réactivée. En effet, l'art contemporain de ses vingt dernières années à connu l'apport stiumulant de la musique et du cinéma.Il est frappant de mesurer combien son oeuvre marque de ce point de vue le XXème siècle.  Si son oeuvre résiste aux modes succèssives, c'est entre autres parce que Cocteau fut à la fois un " homme-musique" et une "homme-cinéma".

Cocteau vécu tout. Les vertiges mondains, l'illusion que la guerre put " être jolie", les imprudences avec l'occupant allemand, les enfers artificiels, prolongés par de douloureuses prériodes de désintoxication, l'égotisme de la majorité de ses écrits et la générosité pour ses amis, découvrant et soutenant de manière désintéressée de nouveaux talents.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×